Découvertes

Une toulousaine à Paris

Festival Afro punk à Paris

Hello, hello,

J'ai beaucoup hésité avant de partager cet article. Déjà parce que je ne savais pas si un bref récit de mes vacances vous intéresserait. Et ensuite parce que j'hésitais sur le  format sous lequel vous le montrer. Mais bon après vous avoir consulté, le voici. Je vous présente les vacances d'

Une toulousaine à Paris

Ce soir là, j'ai pris un bus de nuit (porte-monnaie troué oblige :D). Un voyage horriblement long, malgré notre arrivée 30 min plus tôt. Arrivée à 5h30 donc, je devais aller rejoindre ma tante à 1h de là, avec comme bagages, autres que les valises, un petit bonhomme qui ne comprend pas qu'on soit à Paris et qu'il ne voit pas encore la Tour Eiffel, la fatigue et la faim.

Arrêt dans une boulangerie pour se ravitailler, heureusement j'en trouve une ouverte. Je m'écorche la bouche pour demander un "pain au chocolat" (pardonnez-moi ma #teamchocolatine). Puis on arrive à notre 1ere destination. On se pose quelques heures, on prend le p'tit déj, puis c'est reparti pour 1h de métro parisien. Nous voilà enfin à notre destination finale, celle qui nous accueillera durant tout notre séjour. Une douche et au lit, je regarderai les feux d'artifice du 14 juillet de ma fenêtre, tanpis.

 

Afropunk Festival Paris

Le lendemain, c'est Afropunk baby!!!! Je m'habille et je vais rejoindre des copines. On fait les finitions, coiffures, symbole adinkra, maquillage, on fleek! Chaque détail compte.

Arrivée au Parc de la Villette, il suffit de suivre les personnes avec les looks les plus stylés, pour savoir où se déroule le festival. Arrivées dans le village du festival, un rapide coup d'œil dans quelques stands, puis direction le coin restauration. On fera le tour après, l'appel de la faim est plus fort que la curiosité, et les bonnes odeurs chatouillent mon nez. Le choix fut difficile: riz djondjon, poulet braisé, poulet grillé, aloco, bananes pézé, pikliz, haricots rouges. Au final, on a presque tout pris. Et un petit jus de Bissap pour faire passer le tout.

L'ambiance est super friendly. Les gens  s'abordent, se parlent,  prennent des photos ensemble, se complimentent...  On en prend plein la vue avec tous les looks et également avec  les créations des différents stands, vêtements, sac bijoux, accessoires, cosmétiques... Par contre une chose, il faut être bilingue. Tout le monde parle anglais.  Ils viennent des Pays-Bas, d'Angleterre ou même des Etats-Unis. Pour la petite anecdote, des filles nous ont abordé pour nous donner le flyers de l'after Afro punk:

Ca a donné ça:

Elles: "Hey girls, how you doing? Did you have fun? blablabla..."

Nous: "Yeah, it wa so cool...bla bla bla..."

Elles: "Where you from?"

Nous: "Guadeloupe french west indies, and you?"

Elles: "Ah mais vous êtes françaises en faite!"

😀 😀 😀 😀 S'en ai suivi un fou rire, puis on a décliné leur offre pour l'afterwork (ben ouais on est champion, fallait aller fêter ça!). Mais revenons dans la chronologie de la journée.

17h: Finale de Coupe du Monde oblige, on va se poser pour regarder le match. L'issu vous la connaissez bien sûr. Mais je vous laisse imaginer l'ambiance Coupe du Monde mêlée à celle d'Afropunk, un cocktail détonnant.

J'ai passé une super semaine à Paris, j'ai appris à redécouvrir une ville dont à la base je ne suis pas très fan. J'ai adoré des coins comme Montmartre, pour ses mignonnes petites rues, ses boutiques de créateurs et son street  art. J'ai participé à mon 1er festival, découvert des artistes, j'ai rencontré des personnes adorables, notamment pour un projet dont je vous parlerais bientôt.

Bon, trêve de bavardage, je vous laisse regarder un aperçu de mon séjour en vidéo.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *