urbex
J'ai testé

J’ai testé l’urbex

Hello, hello,

Il y a quelques semaines, avec une de mes belles rencontres instagram (coucou Anne-Laure;) ) , nous avons testé l’urbex.

Nos autres tests par ici et par .

Qu’est-ce que l’urbex?

Souvent en passant en voiture, j’aperçois des zones défraîchies ou en travaux, souvent avec des graff. Je me dis toujours que ça ferait de bons spots pour des photos. Déjà intéressée par cette pratique, sans en connaître le nom, j’ai enfin pu mettre un mot dessus grâce à un post de  Miladinha (merci miss).

Urbex

En anglais “urban exploration” ou “l’exploration urbaine” en français, est une activité qui consiste à chercher et visiter des lieux, construits par l’homme, à l’abandon ou non, en général interdits, ou tout du moins caché ou difficiles d’accès (source Wikipédia).

Cette définition peut englober des lieux très divers: les catacombes de Paris, gares, entrepôts, châteaux abandonnés…etc

Ce qui attire les adeptes de l’urbex:

  • C’est d’abord la recherche de lieux. Le monde des urbexers est un monde secret, on ne se communique pas les adresses comme ça. Il faut souvent chercher, se balader, se perdre pour trouver des lieux qui en valent la peine.
  • Pour certains c’est l’illégalité. Même si une maison est abandonnée depuis des décennies, cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de propriétaire. Y entrer, bien que toutes les portes soit détruites, reste une infraction.
  • Pour d’autres, c’est le danger: planchers troués, débris, saletés, squats… on peut trouver de tout lors d’une exploration. C’est cet inconnu qui donne une poussée d’adrénaline au plus courageux (ou au plus casse-cou)

L’exploration urbaine est une discipline “sérieuse” qui a ses adeptes et ses règles. Vous pouvez en apprendre plus par ici.

Ce qui m’a attiré:

Loin d’être une casse-cou, et une hors la loi, (je suis plutôt trouillarde en fait :D), j’ai voulu tenter l’expérience pour 2 raisons.

  • D’abord les graffs. J’aime beaucoup le street art. J’aime voir les endroits parfois improbables où ces artistes laissent leur traces.
  • Figer le temps en prenant des photos d’un endroit a priori  délabré et sans intérêt, permet de dévoiler la beauté d’un lieu.

Le lieu

Bien que l’aventure me tentait, je n’aurais jamais osé explorer toute seule. Et encore moins un lieu genre maison hantée ou autre. Je vous ai dit je suis une flipette. Urbex oui mais urbex safe, pas question de me mettre en danger. Le simple fait de me retrouver autour d’autant de déchets était déjà une aventure pour moi :D.

C’est un immense entrepôt devant lequel je passe régulièrement. Pas de barrière à enjamber, une entrée discrète et nous voilà explorant et prenant milles clichés.

L’expérience était très sympa et je suis prête à la retenter si ce sont des lieux facilement accessibles et sans danger (est-ce vraiment de l’urbex dans ce cas?).

Il y a 2 jours, en repassant près de cet entrepôt, j’y ai vu un groupe qui y faisait du sport. Comme quoi, pas si abandonné que ça en fait.

Parlons de ma tenue

Où est le rapport me direz-vous? Ben peu importe où vous allez, il faut s’habiller , non? Bon ben voilà 😀

Pour l’occasion il fallait des chaussures fermées bien sûr. Gare aux  bouts de verres ou autres débris avec lesquels on aurait pu se blesser.

J’ai opté pour mes indémodables Air force blanches (bon j’avoue à la fin elle n’était plus aussi blanche), des bottes de chantier auraient très bien fait l’affaire aussi.

Avec ça je porte une robe t-shirt de chez Terranova

Une veste Adidas customisée par Renacimiento

Et une banane bronze, shoppé dans une friperie.

Dites-moi en commentaires, seriez-vous prêt à tenter l’expérience?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :